Le “Big Top”, structure emblématique

Le « Big Top » est le nom qui a été donné aux grandes tentes que montaient les cirques traditionnels pour servir d’arène à leurs représentations. Ces tentes gigantesques qui pouvaient abriter les spectateurs et permettre aux artistes de se produire à l’abri des intempéries. S’il est assez complexe de remonter l’histoire précise du Big Top et des chapiteaux, on dit que le premier à en avoir fait usage était J. Purdy Brown en 1825. De même, on ne peut toutefois pas nier l’influence de la structure sur cette industrie.

Il faut savoir que par le passé, les cirques n’étaient pas les bienvenus dans l’enceinte des villes ou dans le cœur des centres urbains. Pour cause, gérer les nombreux animaux et l’affluence de visiteurs qui se rend sur place risquait surtout de créer de nouveaux problèmes. C’était donc un cauchemar pour les autorités de la ville. Mais pour les promoteurs, c’était également un problème de devoir obtenir les autorisations et d’être sujets aux potentielles plaintes des riverains.

Les chapiteaux étaient donc le moyen pratique pour les cirques de s’installer en dehors ou en périphérie de la ville, et de pouvoir se produire en toute sérénité. S’il est vrai que des autorisations pouvaient encore être requises, elles étaient certainement moins coûteuses.

Le “Big Top”, structure emblématique

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to top