Philip Astley, Père du cirque moderne

Considéré comme le « Père du Cirque moderne », Philip Asthley mérite qu’on évoque brièvement son histoire et la façon dont il a façonné le cirque. Pourtant, rien ne présageait le fils de menuisier à devenir le précurseur d’un nouveau genre de spectacle.

Le jeune Philip Astley est passionné de chevaux et rejoindra une compagnie militaire de cavalerie à l’âge de 17 ans pour suivre sa passion. Il quittera l’armée en 1766 et ouvrira une école d’équitation en 1768 en réponse à la popularité grandissante des spectacles équestres. Dans son école, il enseigne l’équitation dans la journée et se produit en spectacle dans la soirée.

Son entreprise commence à gagner en popularité et il présente également un petit cheval auquel il a pris le temps d’enseigner des tours. Il joint plus tard à son spectacle des clowns et des performances acrobatiques pour satisfaire les foules qui commencent à se faire nombreuses. Il traverse le Royaume-Uni et y fait construire des amphithéâtres en bois pour s’y produire lors de tournées. Plus tard, il sortira du Royaume-Uni et se produira en France devant la Reine Marie-Antoinette à Versailles.

Son spectacle a tant de succès qu’il est autorisé à ouvrir un amphithéâtre permanent en France, le second après celui dont il disposait déjà au Royaume-Uni. Il construira enfin un troisième à Dublin. Même lorsqu’il arrête de se produire pendant les spectacles, Philip Astley reste actif en tant que Maître de Cérémonie.

C’est à l’âge de 72 ans qu’il décède à Paris. C’est son fils John Astley qui lui succèdera. Mais le souvenir de Philip Astley reste, comme celui de l’homme qui a donné au cirque moderne sa configuration actuelle.

Philip Astley, Père du cirque moderne

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to top